Hebergeur
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionCalendrierPortail

Partagez | 
 

 Phoebe Swanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe Swanson
Admin/Confrériste
Admin/Confrériste
avatar

Messages : 70

MessageSujet: Phoebe Swanson   Mar 12 Fév - 0:01

Formulaire de présentation



Carte d'identité


  • État civil : Phoebe Alyssa Swanson
  • Age : 34 ans
  • Nationalité : Sud-Africaine
  • Situation Familiale : Célibataire, une fille de onze ans.
  • Profession : Vétérinaire, meneuse de la Confrérie


Casier Judiciaire


  • Avez-vous déjà été arrêté ou emprisonné… ? : Elle est connue des services de police comme étant mutante et probablement membre de la Confrérie mais ils n'ont jamais pu prouver quoi que ce soit.
  • Délits commis : (si aucun, laissez vide)
  • Êtes-vous recherché par les forces de police ? : Non, mais disons qu'ils gardent un œil sur elle...


Questions Mutantes


  • Pseudo: Sarabi
  • Clan : Confrérie
  • Recrutement : Par Magnéto lui-même


  • Pouvoir 1 : Métamorphose en lionne. Phoebe est capable prendre l'apparence entière d'une lionne adulte, et depuis peu, ne transformer qu'une partie de son corps. Sous sa forme féline, elle acquiert toutes les capacités d'une lionne : ses sens, sa force, son sens de la chasse... Une transformation est assez douloureuse et lui demande pas mal d'énergie, du fait que son squelette et son système musculaire doivent prendre une nouvelle forme. Généralement, lorsqu'elle est lionne, elle prend également la "mentalité" de l'animal, le risque est qu'elle ne parvienne plus à la maîtriser.


  • Pouvoir 2 : Agilité et sens hyper-développés. Que ce soit sous forme animale ou humaine, son agilité et ses sens sont hyper-développés, comme ceux d’un félin : ouïe très grande, vue nocturne (avec un minimum de luminosité), odorat développé et toucher très sensible.


  • Niveau de contrôle : Niveau 3
  • Évolution :


Niveau 1 :

Métamorphose


Vu que c'est tout nouveau, elle exerce un très mauvais contrôle sur ses dons, fortement influencés par ses émotions. Dès qu'elle éprouve de la colère, elle sent que la lionne qu'elle habite menace de se révéler, et c'est souvent le cas malgré ses efforts pour la réfréner. À ce stade, elle se métamorphose plus "par hasard" que volontairement et déclencher une métamorphose lui demande beaucoup d'énergie. Elle peine énormément à contrôler la mentalité de l'animal et l'empêcher de prendre le contrôle total.
Transformée, elle peut le rester une dizaine de minutes avant de devoir retrouver forme humain, épuisée. Elle ne pourra réitérer l'expérience que trois heures plus tard, le temps de se laisser récupérer.


Sens et agilité hyper-développés

Elle peut user de son ouïe dans un appartement (quatre pièce, si le silence est fait hormis ce qu'elle souhaite entendre), sa vue sur 50 mètres, son odorat se limite à quelques sensations qu'elle peut reconnaitre assez difficilement, l’odorat vis-à-vis des gens ne se fait que si elle les heurte. Son toucher lui permet de sentir la rugosité d’un mur.


Niveau 2 :

Métamorphose

Elle parvient à se transformer volontairement un peu plus facilement mais est encore très sujette à ses humeurs et aux instincts de la lionne, sa mentalité joue encore une grande influence. Cette dernière a toujours tendance à se révéler sur une émotion importante, ce qui peut se montrer embarrassant. Elle peut rester transformée une vingtaine de minutes pour devoir se reposer deux heures quarante-cinq avant la seconde transformation.

Sens et agilité hyper-développés

Sa vue lui permet de couvrir cent mètres autant en vision nocturne qu'en vision diurne, et elle peut maintenant couvrir une maison avec son ouïe et cette fois elle peut distinguer chaque son. Elle a un odorat plus sensible : elle peut distinguer les odeurs des personnes quand elle les croise et son toucher lui permet de différencier les différentes textures, sans pouvoir les identifier.


Niveau 3 :

Métamorphose


Désormais, Phoebe est en mesure de ne transformer qu'une seule partie de son corps, comme ne faire apparaître que ses griffes au bout de ses doigts humains, seulement sa queue ou ses longues canines de fauve... Bien entendu, ceci est nouveau et n'en fait généralement qu'à sa tête, et il est désagréable de devoir se balader en plein centre de New York affublée d'une queue de lionne... Elle peut y utiliser une quinzaine de minutes, se métamorphoser totalement durant quarante minutes et se reposer deux heures et demie. Phoebe impose mieux sa volonté sur celle de la lionne, parvenant mieux à lui résister.


Sens et agilité hyper-développés


Son ouïe peut maintenant couvrir un pâté d'immeuble mais Phoebe doit encore se concentrer sur un son en particulier pour vraiment l'entendre et le localiser, la précision de sa vue va jusqu’à deux cent mètres (nocturne et diurne), son odorat lui permet de reconnaitre les personnes qu'elle croise souvent (cinq fois minimum) et son toucher lui permet de différencier les différentes textures, voire de les reconnaitre si elle sait ce qu’elles sont.



Niveau 4
:

Métamorphose


Ses émotions ont moins d'influence sur ses transformations et Phoebe parvient à se transformer beaucoup plus facilement, même si une grosse colère peut encore perturber son pouvoir. Elle est en meilleure harmonie avec la lionne, cette dernière ne cherche plus à tout prix à se révéler par la force. Elle peut se métamorphoser pendant une heure, partiellement durant vingt minutes et son temps de repos sera de deux heures et quinze minutes.


Sens et agilité hyper-développés


Ses sens lui permettent d’entendre chaque bruit du pâté de maisons, de voir sur 300 mètre, de reconnaitre une personne à l’odeur si elle l'a déjà sentie 2-3 fois selon si son odeur est prononcée ou non, son toucher lui permet de sentir les vibrations du sol ou d’un mur.


Niveau Oméga :

Métamorphose


Désormais, elle a un contrôle presque parfait sur ses dons, il lui arrive parfois qu'une bonne crise de rage la perturbe mais cela n'a plus grand-chose à voir avec ses débuts. Elle reste totalement métamorphosée pendant une heure vingt, partiellement pendant quarante minutes et se reposera deux heures.


Sens et agilité hyper-développés


Ses sens lui permettent d’entendre tout dans un pâté de maisons quel que soit le bruit fait, de voir sur quatre cent mètres, de reconnaitre une personne rencontrée une seule fois, et de sentir les pas d’une personne située jusqu’à cent mètres d'elle, de même que les vibrations des murs.



Portait



  • Traumatisme(s) : Le départ de son compagnon avec leur fille de quatre ans, ce dernier jugeant qu'elle était un danger pour la petite.
  • Phobies(s) : Phoebe n'a pas vraiment de phobie, elle éprouve par contre une haine ancestrale envers les hyènes. Elle a en horreur ces sales bêtes.
  • Rapport au monde extérieur : Phoebe a extrêmement besoin d'être entourée d'un groupe de personnes en qui elle a toute confiance. Ce n'est pas du tout quelqu'un de solitaire, elle déteste ça. Il lui faut par contre du temps pour juger si une personne est digne de confiance et ensuite lui accorder la sienne.
  • Votre entourage : Son entourage se limite surtout aux membres de la Confrérie, qu'elle considère comme sa famille, car elle n'a plus vraiment de contacts avec celle qu'elle a en Afrique du Sud. Son ex-compagnon s'est volatilisé dans la nature avec leur fille, aujourd'hui âgée de onze ans. Ayant certainement changé de nom, Phoebe ne les a pas retrouvés et les recherche activement.
  • Apparence physique : Phoebe est une jeune trentenaire à l'allure élancée et énergique. Dotée d'une longue chevelure brune et d'yeux noisette qui tirent légèrement sur le doré, elle joue énormément sur le charisme qui émane d'elle. Elle se sait séduisante et n'hésite pas à s'en servir subtilement, quitte à se mettre nombre de personnes à dos et à passer pour une fille pas franchement recommandable. Cela ne plait pas trop, au fond, mais elle estime que c'est parfois nécessaire pour arriver à ses fins.
    En bonne menteuse, les traits délicats de son visage ne vous révélera rien qui puisse vous mettre la puce à l'oreille lorsqu'elle vous mène en bateau. Mais lorsqu'elle se met en colère, il y a de fortes chances pour que vous aperceviez ses iris virer au brun doré, et dans ce cas-là, vous feriez mieux de vous en aller. Et de courir vite.


  • Quelle est la première impression que vous donnez lors de la première rencontre ? : Une femme sûre d'elle, charismatique, enjouée mais néanmoins difficile à cerner.


  • Caractère : La première chose qu'on peut dire de son caractère, c'est qu'il est bien trempé. Elle sait ce qu'elle veut et ferait tout pour l'obtenir, sans prêter attention à ce qui lui fait obstacle et sans lésiner sur les moyens pour arriver à ses fins. Son pouvoir a beaucoup influencé son attitude, comme par exemple l'impulsivité et la force dont elle fait preuve. Telle la lionne matriarche, elle sait comment se faire respecter et obéir, ce qui a sans doute décidé Magnéto à lui laisser les commandes de la Confrérie. S'il lui arrive de beaucoup réagir à l'instinct - qui est excellent cela dit en passant - Phoebe n'en demeure pas moins une fine stratège. L'art de la chasse est naturel chez elle, sachant analyser rapidement un terrain ou une situation, repérant les moindres détails. Elle possède un esprit de groupe très prononcé et dans son équipe, chaque membre a une place bien définie et se soucie du bien-être de chacun. Il faut néanmoins respecter la hiérarchie si l'on veut éviter de subir ses foudres. Dans un groupe de lions, les écarts ne sont pas tolérés et sont punis à leur juste valeur, car c'est la sécurité et le bien-être de toute la troupe qui est en jeu. La jeune femme sait se montrer très prudente malgré son goût du risque, sachant que la moindre erreur ou le moindre écart de comportement peut tout faire foirer. C'est bien connu, les lionnes chassent en groupe et leurs tactiques sont méticuleusement mises au point et appliquées ainsi depuis des millénaires.

    Si cette mentalité féline a ses avantages, c'est aussi parfois lourd à porter. Phoebe est fière d'être une mutante et refusera de se cacher, sauf quand bien sûr la situation l'exige, et a donc laissé la lionne s'exprimer dès l'apparition de ses pouvoirs, ce qui est désormais devenu une seconde nature. Du coup, nombre de ses proches ont pu constater un grand changement dans sa personnalité. Car même si la plupart de ses traits de caractère étaient présents chez elle, ils l'étaient de façon modérée avant l'apparition de ses dons. Adolescente, sous son caractère fort et épris de liberté, Phoebe était d'une nature plus douce, plus paisible, plus anxieuse aussi. Si cette mentalité féline l'a aidée à prendre confiance en elle et à énormément s'affirmer, elle ait que c'est aussi ce qui a provoqué la fuite de son compagnon avec leur fille âgée de quatre ans, ne supportant plus son caractère impulsif, son goût immodéré du risque et la nouvelle aura d'autorité qui émane d'elle. Phoebe se montre extrêmement méfiante envers les hommes, d'une part parce le seul qu'elle aie aimé l'a purement et simplement abandonnée en enlevant leur fille, et de l'autre parce que c'est dans son instinct de lionne de se montrer méfiante envers les hommes et d'avoir une confiance plus naturelle envers les femmes. Car, dans une troupe de lions, un mâle ne reste en général que trois ou quatre ans, le temps de se reproduire et que sa progéniture ait suffisamment grandi. Les infanticides sont courants dans cette espèce, lorsqu'un un nouveau mâle vient défier celui qui est à la tête du groupe. Si le premier gagne, il sera naturel pour lui d'éliminer la descendance de son ancien rival. C'est pourquoi, dans son instinct de lionne, Phoebe n'acceptera pas facilement un nouveau venu, surtout s'il montre des prétentions de vouloir prendre la tête du groupe et de prendre ses aises.

    Quand Phoebe ne prend pas les rênes d'une mission ou n’échafaude pas un plan, elle est d'une nature plus calme, plus douce. Elle est fidèle en amitié et n'abandonnera jamais les membres de son équipe, étant prête à se mettre en danger pour eux. On ne s'en prend pas impunément aux gens qu'elle aime, et, étant extrêmement rancunière, elle cherchera à se venger un jour ou l'autre si quelqu'un lui a fait du mal, à elle ou à l'un de ses proches. Elle a la trahison en horreur et pourra rayer facilement quelqu'un de sa vie s'il a trahi sa confiance ou a cherché à comploter dans son don, parfois sans même lui laisser de chance d'expliquer son geste. Phoebe est une écorchée vive qui ne supporte pas la solitude et l'abandon, c'est un besoin viscéral pour elle que de se sentir membre d'un groupe. Sous sa profonde assurance et ses airs de meneuse sûre d'elle, il n'en demeure pas moins qu'elle reste une angoissée de nature qui doutera beaucoup, dans les moments les plus sombres. La jeune femme ne se dévoile pas facilement et ne se révélera véritablement à quelqu'un lorsqu'elle aura jugé que cette personne est digne de confiance, ce qui peut prendre un certain temps, étant donné sa méfiance tenace face aux étrangers et aux personnes qu'elle connait depuis peu.


  • Antécédents Médicaux : Plusieurs tendinites et entorses, quelques griffures par-ci, par-là, mais encore jamais rien de grave.
  • Allergies & autres affections : Pas d'allergies connues.
  • Signe(s) Particulier(s) : Rien à signaler



Biographie



  • Date & Lieu de Naissance : 22 juillet 1978, Johannesburg, Afrique du Sud
  • Famille : Astrid et George Swanson sont les parents de Phoebe, et il n'est pas peu dire que leurs relations étaient plus que tumultueuses avant qu'elle ne coupe totalement les ponts lorsqu'elle a suivi Jason Sullivan, son petit ami de l'époque et père de sa fille, Aurelia, à New York. Cela ne pouvait être autrement avec sa famille.
    En tant que petite dernière de la fratrie, née après un frère et une soeur aînés devenus aussi bourgeois et suffisants que leurs parents, Phoebe a toujours fait des siennes. George Swanson est un grand avocat, l'un des plus reconnus de Johannesburg, et sa femme une riche héritière d'une grande famille hollandaise établie en Afrique du Sud depuis la colonisation.Avec leurs trois enfants, ils mènent un grand train de vie qui tourne autour du luxe, des soirées mondaines, des écoles privées et d'idées plus racistes les unes que les autres et qui ne convient pas à la petite dernière, qui préfère nettement passer tout son temps, dès qu'elle le peut, avec son oncle paternel, vétérinaire pour le parc national Kruger. Elle s'entendait encore pas trop mal avec Steven et Gloria, son frère et sa soeur lorsqu'ils étaient enfants, avant qu'ils ne "s'embourgeoisent" en grandissant, devenant aussi suffisants et insipides que leurs parents.
    Phoebe, elle, étaient beaucoup plus tournée vers la nature que vers le luxe, l'argent et les mondanités. Dès ses onze ans, elle passe toutes ses vacances auprès d'Alan Swanson, son oncle vétérinaire qui a fui dès qu'il l'a pu cette famille pourrie jusqu'à la moelle par l'argent et le racisme. C'est donc grâce à lui qu'elle découvre la faune de son pays et qu'elle apprend tout ce qu'il sait sur les grands félins d'Afrique. Il sera d'ailleurs le premier à découvrir qu'elle est une mutante.

    L'été de ses dix-neuf ans, alors qu'elle se trouve chez son oncle, Phoebe rencontre Jason Sullivan, un jeune trader new-yorkais en voyage dans le pays pour un safari avec des amis dans le parc Kruger. C'est immédiatement le coup de foudre et à peine un an plus tard, la jeune femme le suit à New York et donnera naissance à une petite Aurelia alors qu'elle n'a que vingt-trois ans. Tout se passe bien jusqu'à ce que Jason change du tout au tout, lorsqu'il découvre les pouvoirs de sa compagne alors que son caractère est de plus en plus proche de celui de la lionne. Il finira par s'enfuir avec la petite sans laisser de traces, abandonnant une Phoebe folle de rage, profondément blessée et nourrissant une haine profonde pour les humains et les hommes en particulier.
    Seul Magnéto saura gagner sa confiance facilement et à gagner son profond respect, lorsqu'il la contacte en cette période difficile de sa vie. Phoebe voit un peu en lui le père que le sien n'a pas su être lorsqu'elle était enfant.
  • Histoire : Phoebe Alyssa Swanson est née en plein mois de juillet, en Afrique du Sud. Petite dernière d'une fratrie de trois enfants, sa famille est l'une des plus aisées de Johannesburg. George Swanson est l'un des meilleurs avocats de la ville, ayant gagné de grosses affaires qui lui ont ramené une jolie petite fortune. Quant à Astrid, sa femme, est l'héritière chérie d'une vieille famille hollandaise installée depuis 1860 en Afrique du Sud. Un beau couple blanc, riche et bien installé dans la société mondaine de la ville. Sans oublier qu'ils sont enfermés dans de belles petites idées bien racistes, ce que Phoebe méprise au plus haut point dès qu'elle est en âge de comprendre la notion du racisme et la lourde histoire de son pays.

    Les premières années de sa vie passent paisiblement dans la grande maison familiale, entourée de ses parents souvent absents, de sa soeur et et de son frère, ainsi que de leur bonne. Dès qu'elle est scolarisée, dans le privé bien évidemment, la jeune Phoebe se chamaille souvent avec Steven et Gloria, son frère et sa soeur, de parfaits petits gosses de riches égocentriques, durant toute leur enfance. La benjamine, elle, possède déjà un caractère franc, fougueux et farouchement épris de liberté et préfèrerait nettement jouer au foot dans le rue avec les gamins du quartier. Ce qui ne passe bien évidemment pas auprès des époux Swanson, se souciant bien plus de leur réputation et de leur compte en banque que du bonheur de leurs gosses. Ils étaient fiers de leur fils aîné, déjà un véritable petit dandy à seulement seize ans et de leur éblouissante Gloria qui possédait la beauté blond et lumineuse d'Astrid. Bien entendu, Phoebe, c'était une toute autre histoire. Elle passe son enfance à faire bêtise sur bêtise, à être volontairement insolente à l'école malgré de très bons résultats et à répéter qu'elle préférerait vivre avec l'oncle Max, le frère de George.

    Ce dernier est la seule personne que Phoebe adore dans sa famille. Les deux moutons noirs de la famille Swanson. Max est vétérinaire pour le parc Kruger, il s'occupe de réinsérer les grands félins venant de refuges et connait un sacré rayon sur eux. Dès ses onze ans, Phoebe le rejoint chez lui dès qu'elle a des vacances, pour ainsi échapper au luxe étouffant qui règne chez elle. Elle sent bien qu'elle n'est pas aussi chouchoutée que Steven et Gloria, n'ayant pas tout fait pour plaire à leurs parents, quitte à jouer les lèche-bottes. C'est ainsi, qu'à dix-sept ans, elle se lance dans des études de vétérinaire, ce qui provoque une grave dispute entre elle et les époux Swanson et le départ précipité de la jeune femme de chez elle, préférant rester vivre chez son oncle. Écœurée par l'attitude de sa famille, Phoebe se montre cependant exceptionnellement douée avec les animaux, particulièrement avec les félins. Elle sent qu'elle peut les comprendre et inversement.
    C'est à ses dix-huit ans qu'elle comprend ce lien étrange qu'elle sent s'installer avec les chats et ses cousins sauvages, lorsqu'elle accompagne son oncle dans la savane. Alors qu'elle se trouve précisément dans la savane avec Max, à quelques pas de leur jeep alors qu'ils ont endormi une jeune lionne pour lui mettre une petite puce sous la peau afin de l'identifier, Phoebe flaire une odeur étrange, puissante, désagréable. Deux hyènes s'étaient approchées, dissimulées par les buissons environnants, et la jeune femme pouvait deviner que leurs intentions n'étaient pas si bonnes que cela, que d'office, elle ne les aimait pas. Si ces animaux sont principalement des charognards, elles sont également de bonnes chasseuses, ce que la croyance populaire mésestime souvent. Et manifestement, ces deux-là avaient faim. Deux humains et une lionne endormie, ce n'était pas spécialement effrayant, surtout quand les fusils étaient restés dans la voiture. Les deux animaux, toutes dents dehors, s'approchaient sensiblement de Phoebe et de Max, prêts à leur sauter dessus. Max lui intimait de revenir tranquillement vers la Jeep, mais la jeune fille refusait d'abandonner la lionne endormie à son sort. Au fond d'elle-même, elle avait l'impression d'abandonner une soeur aux hyènes si elle l'abandonnait. Les deux bêtes grognaient de faim et d'excitation, concentrant leur attention sur Phoebe, pressentant manifestement que quelque chose se passait. Son corps était comme chauffé à blanc et changeait peu à peu, alors que ses os et ses muscles prenaient une nouvelle forme, ceci dans une grande douleur. Lorsque celle-ci s'estompa enfin après quelques courts instants, sa vision lui offrait une large palette de dégradés de gris, chacun de ses sens étaient exacerbés. Elle avait la tête et le nez farcis de sensations si riches et extravagantes, tellement plus intenses que tout ce que son nez humain pouvait sentir ! Intéressantes avec ça, mêmes les plus sales. Un monde riche de sons éclatants et d'odeurs capiteuses s'offrait à elle sans qu'elle comprenne ce qui lui arrivait. Son corps renfermait une nouvelle puissance qui ne demandait qu'à s'exprimer et qu'elle peinait à contrôler. Déroutée, elle sentait les hyènes avant de les voir, leur excitation et leur odeur frappant ses narines tel un pic à glace. Sans trop réfléchir, Phoebe bondit dans leur direction, ses grosses pattes aux griffes redoutables amortissant la chute sans un seul bruit, et son instinct, une nouvelle force qui montait en elle, la poussa à rugir et à montrer les crocs, l'échine et les muscles tendus. C'était tellement étrange d'entendre un tel son sortir de sa bouche, mais l'esprit de la lionne la guidait et prenait le dessus. Phoebe n'avait pas peur des deux hyènes, elle se savait physiquement plus forte. Elle bondit à nouveau, fonçant sur les deux animaux qui détalèrent un peu plus loin en glapissant, sans pour autant s'enfuir complètement. La jeune femme tournait autour de sa congénère à terre, ses yeux ambrés fixés sur les hyènes, qui n'osaient s'approcher. La situation stagna un instant, puis Phoebe gronda un coup, montrant les crocs, puis les deux bêtes rebroussèrent chemin. Une fois loin, Phoebe reprit sa forme humaine et s'effondra sur le sol, complètement vidée de toute énergie...

    Ce n'est qu'un an plus tard que la vie de Phoebe changea complètement, bien que l'apparition de ses dons l'avait déjà bien chamboulée. Durant cette année, la jeune fille l'a passée avec son oncle, l'assistant dans son travail, étant ainsi souvent en contact avec les lions. Elle passa du temps avec eux autant sous sa forme de lionne qu'en étant humaine, mais c'était assez étrange. Les féline l'acceptaient mais n'auraient pas non plus l'intégrer complètement à la troupe. Car Phoebe n'était ni totalement lionne ni totalement humaine, désormais. La mentalité de la lionne prenait beaucoup le pas sur la sienne, révélant des choses qu'elle gardait enfuies en elle. Son caractère déjà bien trempé naturelle s'en est retrouvé plus impulsif, plus prononcé et son instinct a beaucoup pris le dessus.
    Un jour d'été, Phoebe rencontra Jason Sullivan alors qu'il était en safari avec quelques amis. C'était un jeune Américain de vingt-cinq ans, très séduisant et charismatique, qui fut immédiatement attiré par la beauté animale de Phoebe. Elle-même eut le coup de foudre pour ce jeune trader, drôle et cultivé. Ils se fréquentèrent durant la durée du séjour de Jason et il ne fallut pas plus à Phoebe pour le suivre à New York deux mois plus tard, ayant l'envie de laisser toute sa famille et son ancienne vie derrière elle. La savane lui manquait terriblement, elle faisait partie de ses gènes et vivre dans une mégapole fut difficile les premiers temps, mais elle aimait Jason et obtint un job de vétérinaire dans un grand zoo de la ville et quelques temps plus tard, ils s'installèrent ensemble dans l'Upper East Side.

    Lorsque Phoebe eut vingt-trois ans, elle mit au monde une petite Aurelia. Ce fut sans doute la plus belle chose qui lui arriva et la lionne très protectrice et aimante envers sa fille. Les choses auraient pu aller bien si la jeune femme n'avait commencé à se poser de nombreuses questions sur la cause des mutants depuis plusieurs mois. Depuis son arrivée dans la ville, elle avait pu voir comment ils étaient traités, alors qu'elle n'en avait pas côtoyé en Afrique du Sud. étant souvent coupée du monde dans le parc Kruger. Elle n'avait pas encore parlé de son don à Jason, bien qu'il puisse avoir des doutes. Cependant, il n'en parla jamais, ne semblant pas avoir de problèmes avec ça. Quatre années de plus passèrent, durant laquelle leur petite routine cachèrent de nombreuses tensions. Le pouvoir de Phoebe se développait, elle l'entraînait régulièrement dans des coins isolés. Les doutes de Jason s'intensifièrent face au comportement étrange de Phoebe et à son intérêt grandissant pour les intérêts des mutants et les combats qu'ils menaient pour leur cause. Ils se disputèrent de plus en plus régulièrement et Phoebe passa de plus en plus de temps en compagnie de mutants appartenant à de petits groupuscules, jusqu'à ce que Magnéto l'approche pour qu'elle intègre la Confrérie.

    Malheureusement, après deux jours d'absence, Phoebe revint chez elle et trouva l'appartement vide. Jason avait laissé un mot sur la table de la cuisine, expliquant qu'il était parti et qu'il avait emmené Aurelia, sous prétexte qu'il trouvait son pouvoir et ses nouvelles fréquentations trop dangereuses et malsaines pour leur fille. Il ne laissait aucune adresse, aucun numéro et disait qu'il n'y avait pas moyen de les retrouver, et que si elle y parvenait malgré tout, il obtiendrait une mesure d'éloignement contre elle. Folle de rage et de douleur face à cette ignoble trahison, Phoebe aurait été capable de massacrer quelqu'un si Magnéto n'était pas intervenu pour la raisonner. Ainsi, elle rejoignit la Confrérie à plein temps et dirigea sa haine et sa douleur dans le combat pour les mutants et contre les humains, qu'elle méprisait au plus haut point, vu comment un humain comme Jason avait réagi face à une mutante comme elle.

    Durant les sept années qui suivirent, Phoebe fut une membre très active de la Confrérie, épaulée par Magnéto, qu'elle considère comme son mentor, une sorte de père de substitution. Elle lui est totalement loyale, après toute l'aide qu'il lui a apportée pour se sortir du gouffre dans lequel Jason l'a plongée en disparaissant sans laisser de traces, sous prétexte que la mutation de sa compagne en faisait un danger public. Lensherr lui avait même donné des moyens à disposition de la Confrérie pour tenter de les retrouver, sans succès à ce jour. Phoebe ne perd cependant pas espoir et continue ses recherches tout en se donnant corps et âme à la Confrérie. Un travail qui prend de plus en plus le pas sur son boulot officiel, jusqu'au jour où Magnéto s'absente lui aussi, lui laissant le commandement de sa Confrérie. Une nouvelle que Phoebe a du mal à digérer, car il ne lui donne aucun véritable information sur ce qu'il a accomplir seul, expliquant simplement qu'il devait effacer toute trace de lui et qu'il valait ainsi mieux qu'elle en sache le moins possible. Si la jeune Sud-africaine se sent à nouveau abandonnée, il n'empêche qu'elle reprend très vite le dessus, ayant désormais les rênes de la Confrérie en mains. Ce changement est globalement bien pris par ses collègues, étant la petite protégée du grand chef, il était attendu qu'elle soit nommée à la tête de la Confrérie.

    Dans les semaines qui suivirent, Phoebe fit largement ses preuves. Depuis sa rencontre avec Magnéto, elle a prit grandement confiance en elle et en ses capacités, autant de mutante que de leader. Depuis sa découverte, son pouvoir a bien évolué et la jeune femme le maîtrise beaucoup mieux qu'à ses débuts. Elle contrôle mieux ses transformations, ces dernières durent plus longtemps et l'épuisent déjà moins, bien qu'elle soit encore très loin de ses capacités maximales. Elle a également appris à affiner ses sens très développés, à mieux faire le tri dans les milliers d'informations qu'ils lui apportent, à mieux les traiter. Elle peine cependant avec sa nouvelle capacité à à ne faire apparaître que ses griffes, ses dents ou sa queue de lionne, et cela lui joue de nombreux tours...
    La jeune femme se fit bien accepter en tant que nouvelle leader par ses collègues. Bien entendu, il y aura toujours des jalousies, mais elle sut rapidement se faire respecter et imposer son autorité tout en étant juste, même si elle a un fort caractère, qu'elle s'emporte parfois très vite, et qu'elle montre une certaine méfiance face aux hommes qu'elle ne connait pas. Après tout, la Confrérie est sa seule famille aux États-Unis, elle ne serait rien sans eux... La Confrérie qu'elle dirige aujourd'hui, sous couverture d'une entreprise de matériel informatique, employant plusieurs personnes et disposant de plusieurs entrepôts. Et Phoebe est déterminée à mener à bien la tâche que Magnéto lui a donnée, c'est-à-dire faire progresser la cause des mutants et prendre le pas sur Charles Xavier et ses X-Men...





Hors-Jeu



  • Personnalité de l'avatar : Sophia Bush
  • S'agit-il d’un poste vacant ? : [ ] oui [x] non
  • Pseudo, âge : Kay, 21 ans
  • Depuis combien de temps faites-vous du rp ? : Depuis bien cinq ans
  • Présence : présente en semaine, moins les week-end
  • Comment avez-vous connu le forum ? : /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Phoebe Swanson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validé] Phoebe Swanson
» [Silverwood Films] Phoebe in Wonderland
» Sally, Phoebe, bon anniversaire
» Gloria Swanson (1897-1983)
» Phoebe Cates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bureau des inscriptions :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: